Les cafés en grain Brésilien

Avec un tiers de la production mondiale à son actif, le Brésil est le plus grand producteur de café en grain du monde, devant la Colombie et le Viêt Nam. C’est au début du 18ème siècle que le café y fut introduit par un militaire portugais nommé Francisco de Mello Palheta. Le pays est par ailleurs au plus haut niveau dans le domaine technologique avec ses « Fazendas« , vastes propriétés agricoles à très haut rendement utilisant des méthodes de récolte et triage mécaniques. Respectueux de sa biodiversité, le Brésil compte également de larges zones protégées au cœur de ses plantations.

Grains de cafés brésilien torréfiés

Grains de cafés brésilien torréfiés

La production de café en Grain Brésilien

Les plantations de café brésilien s’étendent sur près de 30 000 km² de terrain, avec 4 millions de caféiers plantés dans 17 états, essentiellement répartis au sud du pays qui bénéficie de conditions climatiques idéales. Le Brésil produit deux types de café, à hauteur de 85% d’Arabica et 15% de Robusta, avec 12 à 35 sacs par hectare, soit près de 60 millions de sacs de 60 kg par an.

Café brésilien fraîchement cueillit

Café brésilien fraîchement cueillit

Les types de grains

Il existe, comme nous l’avons vu, deux espèces de café en grain brésilien : l’Arabica et le Robusta. Cultivé en altitude sur de hauts plateaux jusqu’à 2000 m, avec une teneur en caféine faible (entre 0,8 et 1,3%), l’Arabica est riche en arômes, subtil et fin en bouche. Il offre une tasse claire, douce, subtile et acidulée. Cultivé quant à lui en plaines, avec une teneur en caféine plus forte (de 2% à 2,5%), le Robusta est un café « puissant » possédant une saveur plus corsée et amère que celle de l’Arabica. Il offre une tasse terreuse, forte, amère, avec une note boisée.

 

 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *