Le café Ethiopien, la perle cachée.

L’Ethiopie est un Etat implanté au Nord-Est du continent Africain. L’essentiel de sa production de café en grain émane de la transaction à travers le monde. Le café éthiopien est également fortement apprécié par la population Éthiopienne.

La production du café en grain

grains de cafés torréfiés

L’économie de l’Éthiopie repose beaucoup sur le café

Le café en grain éthiopien est recueilli en principe dans les jardins composés en partie d’arbres naturels. Pour le séchage du café éthiopien, les cultivateurs de ce pays ne se servent d’aucune machine-outil dans leurs firmes de café. A ce titre, ils tienne beaucoup à perpétuer les coutumes afférentes à la récolte du café. D’ailleurs, à ce jour, ils travaillent toujours comme le faisaient déjà leurs aïeuls. Les caféiers sont également exploités dans les mêmes plantations d’arabica existant depuis des siècles.

Un territoire avantageux

Café Harrar doré Ethiopien

Café Harrar doré Ethiopien

Le café le plus surprenant et exclusif s’appelle le café Harrar. Il se cultive entre mille cinq cent et deux mille cent mètres de hauteur. Il se différencie des autres plants par ses haricots à la teinte dorée. Son goût est harmonisé, son « corps » est extrême et son parfum de moka inégalable. L’Ethiopie fournit aujourd’hui entre deux cent mille et deux cent cinquante mille tonnes de café en grain tous les ans. Cela peut changer néanmoins selon le temps de la météo ou encore des tarifs instaurés.

La consommation Éthiopienne

Au niveau de la population, les Éthiopiens en boivent à peu près 30% de la production. Les autorités Gouvernementales se sont mobilisées pour améliorer et faire progresser le placement individuel dans les fabriques de café en grain éthiopien. Elles souhaitent ainsi garantir une supériorité, un accroissement et un rendement optimal à cette industrie de café.

 

 

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *